Le Monde de Fanny

Ou mon univers et le monde du point de vue de ma lorgnette...

Web analytics, taux de rebond et autres…

— Article initialement publié au sein du site du Label Decisionnel

Voilà maintenant que vous en savez plus sur les bases du Web Analytics, passons aux choses sérieuses : parce que c’est bien de savoir que vous avez eu X visiteurs tel jour ce qui a représenté X’ visiteurs uniques mais nous allons aller un peu au delà.

Et puis ne faire que définir des termes c’est un peu fatiguant,  donc je vais essayer de rendre cet article très pratique. Et de lier ainsi le décisionnel au Web Analytics : l’objet même de cette suite d’article.

Tout d’abord en jouant avec les différentes données que l’on a pu voir nous pouvons étudier le nombre moyen de pages vues par visites qui représente la totalité des pages vues divisée par le nombre de visites enregistrées.

Ce chiffre peut s’interpréter de différentes manières. S’il est très élevé alors les visiteurs se sont beaucoup baladés sur votre site, mais s’il est très faible alors cela signifie que les visiteurs ont trouvé rapidement l’information qu’ils cherchaient, ou sont partis très rapidement.Pour comprendre un peu mieux, il faut alors compléter cet indicateur par le temps de la visite.

En effet, un indicateur seul ne suffit pas forcément à comprendre l’ensemble de ce qui se passe dans la tête de M. et Mme Dupont lorsqu’ils visitent votre site internet, mais en conjuguant et en associant, comparant les différents indicateurs entre eux, alors nous pouvons tirer des conclusions plus réalistes.

Par exemple, si le temps de visite est très court, alors le visiteur est venu, a regardé rapidement mais n’a pas été accroché par le site et est vite reparti.

Cela ne veut pas forcément dire que le site que vous étudiez n’est pas bien conçu, bien au contraire, il se peut tout simplement qu’il ne convenait pas à ce que recherchait le visiteur. Pour cela, vous pouvez regarder le mot clé saisi par le visiteur, où le referrer externe de la page d’entrée sur le site !!

Dans le même ordre d’idée, vous avez le fameux taux de rebond, qui a un  nom très imagé. Cet indicateur correspond au nombre de visiteurs qui une fois arrivés sur votre site (et ce sur n’importe quelle page) en sont repartis directement, sans naviguer sur d’autres pages. Ces internautes sont ainsi entrés sur le site Web pour en sortir aussitôt.

En terme d’intérêt au niveau du site cela est négatif, en effet, tout simplement parce que le visiteur n’a pas été « accroché » par le site et son contenu.
Mais rien ne sert de s’affoler pour rien : votre site ne peut pas plaire à tout le monde ! En revanche, si par exemple vous avez un taux de rebond avoisinant les 100% alors oui il faut vous poser des questions. Mais il est tout à fait normal d’avoir environ  25% pour un taux de rebond.Nous pouvons étudier le temps moyen par visites, l’heure de visite moyenne de vos visiteurs (ce qui peut être très pratique pour prévoir les temps de maintenance au niveau des serveurs, et donc les temps d’indisponibilité du site internet).Mais nous pouvons aller plus loin et étudier le trafic non plus d’un point de vue limité à la visite, mais d’un point de vue du visiteur. Et ainsi regrouper l’ensemble des visites d’un même visiteurs pour en extraire les grandes tendances : est-ce qu’il vient sur votre site tôt le matin, où plutôt durant l’horaire de la pause déjeuner, quelles pages l’intéressent le plus… Nous pouvons ainsi déterminer le nombre moyen de visites par visiteurs, et si celui-ci devient assez conséquent (si vos visiteurs reviennent assez souvent) alors il est possible de commencer à mettre en place du « profiling », ou analyse comportementale du visiteur.

Mais cela est une autre histoire !!La semaine prochaine nous continuons sur les indicateurs, toujours dans le même optique de comprendre ce que le Web Analytics peut nous apporter, essentiellement d’un point de vue informatique décisionnelle.

Puis en 2009 nous verrons ce que les éditeurs nous offrent, et comment nous pouvons l’utiliser !!

Fanny Le Béguec