Le Monde de Fanny

Ou mon univers et le monde du point de vue de ma lorgnette...

Pour bien commencer : choisissez bien votre société

– Article initialement publié au sein du site du Blog Hub’Sales

C’est actuellement la période de recherche des stages, des contrats de qualification, mais il suffit de faire une recherche sur les moteurs de recherche d’emploi pour voir que le domaine du Web Analytics recrute. En effet,  de manière général ce domaine est plutôt « très » bien portant en ce moment, le nombre d’annonce tant en tant que consultant que en interne… Mais bon voilà : quoi choisir et sur quels critères ?

Voici quelques pistes de réflexions….

Tout d’abord savoir choisir entre le consulting et ce qu’on appelle « l’interne ». Il y a aussi une troisième voie en Web Analytics : l’agence.

L’interne c’est assez simple à décrire : vous êtes embauché par une société qui vous fait intervenir toujours pour elle. Vous intervenez donc sensiblement  toujours au même endroit (physique) tous les jours, en dehors de déplacement occasionnels. Vous avez aussi les avantages de l’interne (qui dépendent de la société qui vous emploi) cela peut être par exemple : cantine, rtt supplémentaire, accès à un comité d’entreprise (place de ciné, salle de sport…). Bref plusieurs petits « plus » et un rythme de travail plus « conventionnel » il faut bien l’avouer. Le défaut est que si vous avez les tâches intéressantes, vous avez aussi les tâches ingrates du travail (et notamment dans le Web Analytics toute la partie de reporting quotidien à réaliser vous-mêmes par exemple, ce qui peut vite apparaître rébarbatif).

Mais alors pourquoi choisir la prestation ?

La prestation c’est le fait d’être embauché par une société (SSII ou agence) qui revend vos compétences à d’autres sociétés de manière temporaire. Du coup vous pouvez être amenés à travail à Paris (dans le 10ème par exemple) le lundi, à Nanterre le mardi, … ou avoir un rythme plus régulier et être au même endroit, chez le même client toute la semaine. Cela ne dépend pas de vous mais de comment votre société vous à vendu, dans des contrats entre le client final et votre société que l’on appelle « mission ».

Pour l’agence c’est un peu différent, j’avoue ne pas l’avoir pratiqué directement. Ce qui change est essentiellement le mode d’intervention : vous intervenez aussi sur plusieurs cas client, mais toujours (ou presque) en interne, c’est-à-dire au sein de votre société. Vous avez donc beaucoup moins de déplacement… Sur ce point je vous conseille de lire le blog de deux jeunes hommes qui ont testés et appréciés l’agence (puisqu’ils y sont encore) : http://www.blog-webanalytics.fr/premiers-pas/pourquoi-choisir-une-agence-pour-faire-du-web-analytics/

Ils seront beaucoup pertinents que moi sur ce point. Le gros avantage de l’agence c’est que vous avez une ambiance assez «décontractée » au sein de la société et donc pas obligé de mettre un costard tous les jours, et vous avez toujours les mêmes collègues avec vous (pour le meilleur et pour le pire comme l’on dit). Par contre, il faut aussi vous faire une place, et les possibilités d’évolutions au sein de l’agence sont parfois plus restreintes.

Et du coup pourquoi il y a des personnes qui choisissent le consulting en SSII malgré les inconvénients ?

En fait je fais partie de ces gens, de cette population qui vit à un rythme un peu à part il faut bien l’avouer. Pourquoi ? Par conviction, par intérêt personnel (je ne vais pas vous mentir) et pour ces quelques raisons :

–          L’attrait des missions que l’on me propose : elles ne sont pas du tout les mêmes que celles de l’interne, ni de l’agence. C’est pour moi le meilleur moyen de « se faire de l’expérience » comme l’on dit, mais aussi le challenge présenté par les missions n’est pas du tout le même. En effet vu qu’un client paye (relativement assez cher) pour une prestation, il ne va vous faire faire quelque chose que lui saurait faire. Du coup vous intervenez sur des problématiques (tant stratégiques que techniques) qui n’ont pas du tout la même dimension que le travail qui peut être proposé ailleurs. C’est à modérer bien entendu avec le fait que certaines missions peuvent se réaliser avec un client que vous n’appréciez pas du tout, et sur un domaine que vous n’affectionnez guère. Cela dit quand votre commercial est intelligent et que la société souhaite vous garder (voir plus loin) il y a toujours une possibilité de discussion avec vos supérieurs pour arranger au mieux vos attentes et les missions à réaliser.

–          Je l’ai déjà évoquée, le second argument pour moi est : l’expérience. En effet, vu que la société qui vous embauche a intérêt à vous revendre le plus cher possible en fonction de vos aptitudes, elle a aussi intérêt à vous faire monter en compétences (formations, certifications…). Et là c’est tout bénef pour vous et votre CV et ce rapidement : pas besoin de valider 2 ans de présence pour prétendre à une formation. Attention cependant à la clause de dédit de formation. (http://www.cadremploi.fr/edito/actu-et-conseils/vie-professionnelle/droit-du-travail/d/1/mieux-comprendre-la-clause-de-dedit-formation.html)

–          Un autre argument non négligeable est le salaire : étant donné que vous serez amené à faire des horaires parfois élastiques selon la mission, et que les avantages apportés par la société ne sont pas de l’ordre d’une société en interne, en règle générale le salaire est un peu supérieur à ce que vous pourriez avoir ailleurs. Attention cependant, l’écart n’est pas de 50% de plus et dépendra aussi de votre facilité à être vendu chez un client. Pour ma part cela ne doit pas constituer un argument de choix, mais être considérer comme une compensation vis-à-vis des avantages présentés par les autres sociétés auxquelles vous pourriez prétendre (notamment l’interne).

–          L’évolution que les SSII proposent : quand vous êtes consultant junior, vous êtes vendus moins cher qu’un sénior. Donc la SSII vous fait apprendre très vite ce qu’il faut pour devenir senior sur certains domaines, du coup il est ensuite assez aisé de devenir la personne de « référence » au sein de la SSII sur certains domaines. Soit ça, soit si vous êtes déjà confirmés, vous pouvez prendre des responsabilités de management des équipes assez facilement ( soit management des équipes façon « RH », soit façon « planning » ou encore « stratégique »…).

Le but d’une SSII est de faire un contrat gagnant / gagnant. Ils vous fournissent des missions, des formations, vous n’avez pas à vous occupez de la partie commerciale, ni administrative et vous avez la sécurité de l’emploi et de la paye tous les mois même si vous n’avez pas réalisé beaucoup de missions sur la période.

En échange, vous acceptez d’être payer correctement, mais que la SSII fasse une marge non négligeable sur votre profil, pour compenser notamment le fait que parfois vous n’ayez pas de missions, et pour financer les personnes du commercial, marketing et administratif entre autre. Et vous acceptez aussi de faire des horaires assez flexibles (compensés comme dit précédemment en général par un meilleur salaire).

 

Oui mais la réputation des SSII est de rarement faire cette relation « gagnant/gagnant » … et puis les startup c’est des agences ou des SSII ?

Et c’est de ça que je veux vous parler. A la base cet article est parti d’un tweet de guilhem sur « les critères top secrets utilisés par @jeremyuzan pour dire oui à une startup« . On doit bien l’avouer dans le domaine du Web Analytics il y a beaucoup de startup.

Excellente idée que de partir sur ces 5 questions pour rationnaliser votre feeling. Je ne le dirai jamais assez mais lors des contacts (par mail, téléphone et entretien) que vous aurez avec un possible futur employeur votre feeling est le meilleur indicateur que vous puissiez avoir. Maintenant attention à ne pas confondre feeling et « emballement pour un poste »… D’où ces 5 voies de reflexion :

–          Viabilité du business : est-ce que leur approche du domaine (en l’occurrence des Web Analytics) est viable ? est-ce qu’elle a un côté unique, original mais rationnel et réaliste ?

–          Plan de développement : comment est-ce que ceux qui travaillent dans la société l’envisage dans 6mois, 2ans ? Est-ce que la stratégie qu’ils mettent en place vous convient et vous y adhérer ? Au sein d’une startup, c’est peu aisé de conjuguer plusieurs stratégies de développement.

–          L’équipe : le leadership, les personnes et leurs compétences. Est-ce que vous trouverez votre place au sein de cette équipe ? est-ce que vous avez d’ors et déjà quelques choses à apporter ou est-ce qu’il vous faudra reprendre tout de zéro ? Si vous pouvez avoir un retour d’une des personne travaillant au sein de l’équipe, de manière un peu informelle, surtout n’hésitez pas à le demander (notamment si c’est un ancien camarade d’un ami ou d’une connaissance).

–          Le business model : au-delà de la stratégie le business model est ce qui fait que la startup pourra vous payer à la fin du mois. Sous-vendre un consultant sous prétexte d’obtenir un contrat n’est pas toujours la solution idéale…

–          Opération : est-ce que c’est risqué ? les investissements ?

Vérifiez aussi que ce que l’on vous promet est réalisable : si on vous promet d’être toujours en clientèle et qu’au final vous vous apercevez que vous faites tout le travail sur un projet mais que c’est quelqu’un d’autre qui présente chez le client final, je vous assure que ca va finir par vous agacer sérieusement.

De même si on vous dit « je te propose X XXX€ de salaire brut par mois, mais on revoit tout à la fin de ta période d’essai » vérifiez que cela a été le cas avec les autres personnes de l’équipes, et que les avis ne sont pas contraires sur ce point…

Bref, j’espère vous avoir donné plein de clés pour vous aider dans vos recherches / acceptation de stage/contrat/emploi… Surtout si vous avez des questions, n’hésitez pas à revenir vers moi.