Le Monde de Fanny

Ou mon univers et le monde du point de vue de ma lorgnette...

Bon vent…

Voilà cela fait un peu plus de 6 mois : les choses commencent à prendre leur place officiellement.

Beaucoup de changement ont eu lieu dernièrement, et notamment le départ de collègues qui impactent forcément le moral, la charge de travail, la fatigue, l’impression d’être sous l’eau, en permanence… de courir après les info, après le temps, après les personnes, après tout et que les choses vous échappent mais qu’au final tout fini par sortir à peu près en temps et en heure. Et de plus en plus les choses rentrent dans l’ordre, sauf qu’il manque toujours des personnes et que quand vous vous retournez, la place est vide. Et que vous avez l’air con de vous marrer sur un gif animé en pensant que ça l’aurait aussi fait marrer.

Mais un départ c’est aussi et toujours une opportunité de construire autre chose, des portes qui s’ouvrent et il y a toujours du positif dans un départ. Que ce soit une possible promotion pour certain, la possibilité d’apprendre d’autres choses, ou tout simplement de souder des personnes de l’équipe de manière inébranlable.

PS : Je ne le sais pas encore sur le coup, ni lors du bilan de ces 6 mois, mais je ne parviendrai jamais par la suite à retrouver l’équilibre et la stabilité que je pouvais avec ce chef qui m’avait recruté. Ce n’est pas qu’une question de caractère ou de personne, c’était surtout du respect. Au sein de toute l’équipe, envers les expertises de chacun, on se tirait vraiment vers le haut. C’était chouette quand même !