Le Monde de Fanny

Ou mon univers et le monde du point de vue de ma lorgnette...

A propos…

Après des études très « techniques », j’ai tout d’abord obtenu mon B.T.S. Informatique de gestion pour intégrer une école d’ingénieur. Diplôme d’ingénieur obtenu en 2008, en parallèle d’un master « Extraction de Connaissances dans les Données », je suis naturellement devenue consultante en Business Intelligence…

Avec mon background notamment de développeuse, j’ai effectué un virage vers le Web Analytics assez naturellement alliant ainsi tous les différents aspects de ma formation. Et j’ai continué à être consultante mais en Web Analytics.

Puis je suis passée en interne.

Pour beaucoup c’est le synonyme de travail “posé”, “peinard”, d’aboutissement. Mais que les choses soient claires : je ne souhaitais pas avoir un môme dans les 2 ans qui suivaient (désolée Maman). Partant de ce postulat, je ne suis donc pas rentrée en interne pour finir tous les soirs à 17h, après une journée rythmée par des réunions, des pauses cafés et la cantine le midi.

Certes il y a des avantages à passer en interne (en tout cas que je n’avais pas eu l’occasion de rencontrer dans les différentes sociétés précédentes) : tickets restaurants, CE, travailler toujours au même endroit, travailler en jeans même en pleine semaine, la chemise n’est pas obligatoire… Bref ces petits trucs agréables il faut le reconnaître.

Pour ma part le passage en interne était d’abord une nécessité. Au total, j’avais eu plus de 15 clients en un peu plus de 3 ans de consulting : autant de cas différents, de contacts variés, et de problématiques à gérer. Il y a un moment où revenir à la réalité des choses, reprendre goût à cette valeur de « mes actes, choix et décisions ont des conséquences sur moi et mes collègues à plus ou moins court terme », devient vital.

Et puis à un moment ça a coincé. Pour plein de raisons, essentiellement structurelles, mais aussi humaines je ne le cache pas. Les personnes partent et sont remplacées par d’autres qui n’ont pas les même ambitions, les mêmes doutes voir les même façons d’envisager votre personnalité, votre poste.

Du coup je suis repartie vers une SSII.

Mais pas pour être en contact direct avec le client. Leur but est de séparer la partie très technique du Web Analytics (liée à l’intégration des tags et des paramètres techniques divers) notamment à l’aide des Tags Management System, et la partie consulting en lien direct avec le client ses problématique quotidienne, etc. La logique est pas bête du tout et c’est surtout la première fois que j’entends parler de ça ! Le but est donc d’aider à monter cette équipe d’intégrateurs techniques et faire en sorte que cela se coordonne parfaitement avec les consultants en frontal avec les clients. Tout en y apportant une grande part d’expertise.

Cela ne m’a pas empêché de gérer pas loin de 10 comptes en un an, mais en me concentrant réellement sur l’expertise et en déléguant l’aspect relationnel client au consultants dédiés. Très très appréciable je ne vous le cache pas.

Du coup je suis partie.

Bref malgré le fait que c’était super et que je m’éclatais quand même, j’ai quand même décidé de partir (désolée Maman, je sais tu aimerais que je sois stable sur ce plan là) pour une nouvelle aventure : le Canada.

Je n’avais jamais fait d’année de césure auparavant, ni pendant mes études ni après, j’ai toujours parfaitement enchaîné mes études et mon travail, puis mon autre travail et ainsi de suite sans vraiment de pause. Or je me suis rendue compte qu’il m’en fallait une. Pour faire le bilan, pour découvrir, pour essayer autre chose, pour faire toutes les choses que je n’ai jamais eu le temps de faire avant (et me rendre compte que je n’avais pas le temps de les faire non plus)…

Une année de césure où j’ai appris à me vendre moi même en tant que freelance (surement un des exercice les plus dur), où j’ai appris à être vendeuse dans un petit commerce et appris en même temps pourquoi nous, Web Analystes que nous sommes, pouvions être totalement à côté de la réalité pour ce type de commerce. Car non tout le monde n’a pas des codes barres bien étiquetés, oui, un gérant c’est aussi un vendeur, un acheteur et un employeur… Une très belle confrontation au monde de la vente directe !

En parallèle j’ai pu découvrir le continent nord américain, rencontrer plein de gens, de pleins d’horizons différents, tester, apprécier et essayer des nouvelles saveurs, des nouvelles activités et partager énormément de bons moments.

Et du coup vous savez quoi ? Ce blog a un petit frère : voyages.lemondedefanny.com

Bonne lecture à tous.

Fanny

Post a comment